CIVILITÉ : STOP aux lingettes dans les toilettes

pas de lingette.jpg

STOP aux lingettes dans les toilettes DANGER

Elles bouchent les égouts, bloquent les pompes de relevage et coûtent très cher à la collectivité 

Nous devons de plus en plus souvent faire appel à l’entreprise chargée de l’entretien de nos réseaux pour déboucher les canalisations de la commune qui sont obstruées par des amas de « graisses » provoqués par l’accumulation de lingettes.

Les lingettes constituées de fibres synthétiques ultra-résistantes, mettent longtemps à se dégrader naturellement. Elles s’accumulent dans les réseaux et finissent par former des bouchons de graisse ce qui provoque une augmentation des interventions de nettoyage des réseaux et ponctuellement la nécessité d’effectuer des réparations. 

De plus en plus souvent, notre station d’épuration est sujette à des dysfonctionnements ou des pannes liées à la présence de lingettes jetées dans le réseau d’assainissement.
 
Au niveau de la station d’épuration, les dégrilleurs et les pompes de refoulement sont de plus en plus souvent obstrués ou bloqués par des amas de lingettes.
La cuvette des WC n'est pas un vide-ordures

La quasi-totalité des lingettes utilisées pour le démaquillage, pour dépoussiérer, pour nettoyer l'évier de la cuisine, la cuvette des toilettes ou le sol ne sont pas plus biodégradables que ne le sont les autres produits issus de cette même famille des matières intissées. Dans tous les cas, elles ne se désintègrent pas de la même manière ni avec la même rapidité que le papier toilette. Jetées dans les cuvettes des WC, elles resteront dans le réseau d'assainissement plusieurs jours, sans se désagréger et arriveront à la station sous forme de filasse provoquant des dysfonctionnements importants.

La cuvette des WC n'est pas un vide-ordures où l'on se débarrasse d'éléments solides.
Chacun le sait, il est interdit d'y jeter les cotons-tiges, les protections hygiéniques, les préservatifs, les couches, les peintures, les substances chimiques, les huiles.

 
A terme, cette augmentation des interventions de nettoyage et de débouchage dans les réseaux et l’augmentation des pannes et du temps d’entretien des matériels de la station d’épuration ne manqueront pas d’impacter le coût d’entretien pour la commune.

Alors, merci de respecter cette règle : PAS DE LINGETTES, MÊME BIODEGRADABLES DANS LES TOILETTES.

poubelle toilette.jpg



Voic la liste des choses à ne pas jetter  à l’égout : 15 choses à ne jamais évacuer aux toilettes
Pour éviter de boucher vos canalisations et de polluer la planète, voici 15 choses à ne surtout jamais jeter aux toilettes.

Ne rien jeter dans les toilettes est compliqué. On se doute bien que le papier toilette biodégrable passera sans souci. Néanmoins, jeter certaines choses dans les toilettes peut s’avérer extrêmement néfaste pour l’environnement. De plus, ces gestes que certains considèrent encore comme anodins peuvent sérieusement endommager vos canalisations ainsi que les stations d’épuration…
Ces choses à ne surtout jamais jeter aux toilettes
Si cela va de soi pour beaucoup d’entre nous, ce n’est pas encore le cas pour tout le monde : les toilettes ne sont pas une poubelle ! Certains affichages vous le rappellent parfois : le tampon dans les toilettes, c’est non, tout comme un bon nombre d’objets.
Les toilettes ne sont pas une poubelle ! 
Préservatifs, lingettes, fil dentaire, découvrez tout ce qu’il vaut mieux éviter de jeter dans les toilettes et surtout pourquoi.

1- Les lingettes
Qu’il s’agisse de lingettes pour bébé, de lingettes intimes ou de lingettes désinfectantes soit disant biodégradables, les lingettes ne doivent jamais être jetées dans les toilettes. En effet, elles sont extrêmement résistantes et ne sont pas biodégradables !
Une fois dans les égouts, elles se gorgent de graisses et d’eau et se transforment peu à peu en masses visqueuses. De ce fait, elles peuvent obstruer les pompes de relevage des eaux usées et encombrer les grilles situées à l’entrée des stations d’épuration.

2 – Les cotons-tiges
Les cotons-tiges sont trop petits pour être interceptés par les grilles de filtration des stations d’épuration.
Non aux cotons-tiges dans les toilettes 
Résultat, au mieux, il faut pomper la surface des bassins pour les retirer. Cependant, en cas de fortes pluies, les déversoirs d’orage évacuent l’eau des précipitations ainsi que les eaux usées afin d’éviter que la station ne déborde. Les cotons-tiges se retrouvent alors dans la nature et finissent leur vie dans les fleuves, les rivières et les océans…
Heureusement, ils vont être interdits en 2020 (mais il reste encore du temps, donc en attendant attention !)

3 – La litière pour chat
Même si certains fabricants affirment le contraire sur leur paquet, mieux vaut jeter la litièreet les crottes à la poubelle. En effet, la plupart des chasses d’eau sont économes en eau, avec environ 1,6 litres d’eau par chasse, ce qui n’est pas suffisant pour évacuer correctement la litière.
De plus, les crottes de chat ont tendance à durcir, alors que les WC ne sont conçus que pour les déchets solubles dans l’eau.

4 – Les rouleaux de papier toilette
Biodégradable l’aquatube ? C’est en tout cas ce qu’affirme la marque qui le commercialise. Soit disant innovant car jetable dans les toilettes, ce rouleau de papier toilette entraîne pourtant des difficultés importantes sur les réseaux d’assainissement.
Peut-on jeter un rouleau de papier dans les toilettes ? 
En effet, il représente une charge supplémentaire qui devra être éliminée en station d’épuration, ce qui en plus augmente la consommation d’énergie. Mieux vaut le jeter dans la poubelle de tri ou le composter.

5 – Les chewing-gum
Cela peut paraître incroyable mais oui, certaines personnes jettent bien leur chewing-gum dans les toilettes. Pourtant, cela paraît évident : un chewing-gum jeté dans les toilettes ne va pas s’éliminer correctement. Il va se fixer aux canalisations et provoquer des dégâts…
En plus, il lui faudra plus de 5 ans pour se dégradé dans la nature !

6 – Les serviettes hygiéniques et des tampons
Les serviettes et les tampons ne se dissolvent pas dans l’eau. Tout comme les fameux emballages plastiques qui entourent les tampons.
Ni serviettes ni tampons dans les toilettes 
En moyenne, une serviette ou un tampon jeté dans les toilettes met 500 ans à se désagréger. C’est même un véritable fléau pour les stations d’épuration et l’environnement. Le tampon dans les toilettes on oublie : il est donc préférable de jeter les produits hygiéniques dans une poubelle prévue à cet effet.
Et ce même pour les tampons, quand bien même certains fabricants prétendent le contraire sur certains emballages (à l’instar des lingettes).

7 – Les lentilles de contact
Une étude a récemment montré que jeter ses lentilles de contact dans les toilettes contribuaient à la pollution plastique. En effet, non biodégradables, elles sont petites et flexibles et se retrouvent facilement dans les boues d’épuration.

8 – Le fil dentaire
Jeter du fil dentaire dans vos toilettes n’est vraiment pas une bonne idée.
Pas de fil dentaire dans les toilettes 
Il va à coup sûr s’entortiller sur lui-même, boucher vos tuyaux et endommager sérieusement votre fosse septique, surtout le moteur de la pompe.
On peut aussi imaginer qu’il se retrouve dans la nature et soit ingéré par des animaux qui risqueraient alors une occlusion intestinale.

9 – Les matières grasses alimentaires
Cela peut paraître étrange mais oui, certaines personnes ont l’habitude de jeter des graisses alimentaires (voire même les huiles de vidange) dans leur toilette. Pourtant, en refroidissant, les graisses font durcir et former des masses qui vont boucher les tuyaux.
En outre, si la nourriture est biodégradable, elle peut toutefois se loger dans la plomberie et créer une masse en décomposition dans les tuyaux. Évitez donc de jeter vos restes aux toilettes !

10 – L’eau de javel
L’eau de javel est extrêmement nocive pour l’environnement mais aussi pour votre fosse septique. Mieux vaut donc utiliser du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude pour nettoyer efficacement vos toilettes.

11 – Un poisson rouge ou autre petit animal
Qu’il soit mort ou pire, vivant, on ne jette jamais un poisson rouge dans les toilettes ! En effet, au delà d’être complètement inhumain si le poisson est encore vivant, cela peut être nocif pour l’environnement et perturber l’écosystème.
Pourquoi ne faut-il pas jeter un poisson dans les toilettes ? 
De plus, le poisson peut transmettre facilement une maladie dont il est atteint aux micro-organismes vivants présents dans les eaux des canalisations.

12 – Les médicaments
Les médicaments dont vous ne voulez plus n’ont pas leur place dans les toilettes. En effet, ils risquent de polluer les nappes phréatiques et d’être ainsi extrêmement néfastes à l’écosystème local.
Pour vous débarrasser des médicaments périmés, il vous suffit de les ramener à votre pharmacien.

13 – Les mégots de cigarettes
Les mégots de cigarettes sont remplis de produits chimiques ! Les jeter dans les toilettes ne ferait que polluer encore davantage les eaux usées ainsi que détériorer votre fosse septique.

14 – Les préservatifs
Les préservatifs ne se désagrègent pas dans l’eau. Il est donc inapproprié de les jeter dans les toilettes.
Non aux préservatifs dans les toilettes © Studio KIWI
En effet, fabriqués en caoutchouc, ils risquent d’obstruer sérieusement vos canalisations ainsi que les stations d’épuration.

15 – Les cheveux
Ce n’est un secret pour personne, les cheveux sont extrêmement mauvais pour les canalisations. En effet, à l’instar du fil dentaire, ils ne vont pas du tout se dissoudre mais vont former des paquets et obstruer ainsi les tuyaux.

En résumé et pour faire simple : les toilettes ne devraient servir que pour les excréments, l’urine et le papier hygiénique qui vont se désagréger durant le processus de traitement des eaux usées. Toutes les autres choses n’ont rien à faire dans la cuvette !


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.